Divergente – Veronica Roth

Résumé

« Cinq destins, un seul choix.

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant. Elle est divergente. Ce secret peut la sauver…

Ou la tuer. » (Source : Babelio)

Divergente tome 1

Mon avis

Comment ai-je pu ne pas lire ce livre plus tôt ? Ou plutôt, quel bonheur de ne pas m’être plongée dans ce livre plus tôt afin de pouvoir, aujourd’hui, en savourer chaque ligne. Je n’avais pas de grandes attentes pour ce récit et m’attendais simplement à passer un moment de lecture divertissant… Mais, en plus d’être un véritable « page turner » (comme son succès le laissait supposer), Divergente est aussi une sorte de récit initiatique.

Alors que l’héroïne doit choisir sa faction et développer ses aptitudes, elle nous permet de découvrir son univers, qui est certes post-apocalyptique (et donc à première vue pas forcément novateur étant donné le nombre de romans traitant de ce sujet) mais terriblement bien pensé. Les cinq destins que le résumé mentionne évoquent en fait cinq factions, des sortes de communautés basées sur cinq valeurs principales qui peuvent rappeler le système des maisons dans Harry Potter.

C’est cette emphase sur les valeurs que j’ai particulièrement appréciée dans ce roman. Chacun doit choisir sa faction et donc la communauté à laquelle il s’identifie le plus, mais les personnages montrent bien que la plupart des individus ne sont pas faits « d’un seul tenant » : il y a de la dualité en chacun de nous, et même si deux personnes considèrent une certaine valeur comme importante, elles ne vont pas l’exprimer de la même manière. Ce récit m’a vraiment poussée à me demander quelle faction j’aurais choisie, ce qui serait (en termes de valeurs) le plus important à mes yeux et de quelle manière je pourrais vivre dans un monde aussi fermé et extrême.

Je me suis également rapidement attachée aux personnages. Encore une fois, ils sont nuancés et réalistes : bien que certains semblent appartenir aux « gentils »… le doute plane toujours, tandis que les personnages cruels le sont vraiment. L’héroïne Béatrice m’a aussi particulièrement plu. Elle est intelligente, volontaire, audacieuse et motivée mais n’est pas dépourvue de failles. La romance qui ponctue le récit est certes prévisible mais assez bien menée et Béatrice réussit à éviter les clichés (bien que cette histoire d’amour ne soit pas non plus très novatrice).

De plus, les scènes d’action de ce roman sont bien décrites et ajoutent à son dynamisme. C’est pour ma part ce qui pèche souvent dans les récits d’aventure, j’ai tendance à me perdre rapidement dans les batailles mais celles-ci sont habilement rythmées, claires et ne sont pas trop « faciles » dans le sens où elles se déroulent de manière réaliste. J’ai senti mes muscles se bander avec ceux des héros et ai reçu des coups avec eux… Pour ma part, c’est tout ce que je demande d’un tel livre.

Je n’ai trouvé aucun point négatif à ce récit. À peine a-t-on fini le premier tome (qui se lit d’ailleurs à une vitesse folle !) que l’on s’empresse de se procurer le deuxième et j’ai hâte de me plonger à nouveau dans cet univers pour voir ce qu’il nous réserve…

Recommandations

Ce livre est essentiellement destiné aux ados ; il me semble qu’il est accessible dès 13/14 ans, certaines scènes étant peut-être à déconseiller aux plus jeunes (rassurez-vous, rien de terrible !). Néanmoins, les adultes pourront aussi se laisser séduire par ce roman tout en étant bien conscients qu’il s’agit de littérature jeunesse dont le style d’écriture n’est pas des plus poétiques.

Ma note

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Vivement le deuxième tome !

Pour aller plus loin

  • Neil Burger a réalisé, en 2014, une adaptation cinématographique de ce roman que j’ai trouvée fidèle et réussie malgré les avis mitigés qu’elle a suscités.
  • En lien avec ce film, voici une courte interview de l’actrice principale Shailene Woodley.
  • Voici un article intéressant de Ben Blatt publié sur Slate.com qui compare les phrases et adjectifs récurrents dans Divergente, Harry Potter, Hunger Games et Twilight.

Informations sur le livre

Maison d’édition: Nathan
Date de publication: 2014
Pages: 448
ISBN: 978-2092552988

Source de l’image: senscritique.com

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s