Léo, la belle et les bêtes | Nanoux et Thierry Desailly

« Ma différence est ma force et non ma faiblesse. »
— Nanoux Léo, la belle et la bête

Un récit riche et original

Encore un bel exemple que les livres jeunesse ne sont pas que pour les enfants ! Léo, la belle et les bêtes est un conte moderne sur la différence, la famille, la force de l’amitié, de l’amour, et l’importance des émotions.

Léo est un collégien un peu particulier… Il se transforme en animal selon les émotions qu’il ressent, ce qui peut donner lieu à des situations embarrassantes lorsqu’il ne parvient pas à se contrôler. Il va toutefois devoir y arriver s’il veut protéger Lilou, son amie pour laquelle il éprouve un peu plus que de l’amitié (sans que le sentiment amoureux ne soit le seul à être mis en avant, ce qui est très rafraîchissant).

Nanoux explore merveilleusement bien les remous intérieurs qui agitent le jeune garçon tout en livrant ici une histoire à la fois divertissante, tendre et assez réaliste malgré la touche de merveilleux qui en fait tout le sel. La métaphore qui associe un animal à chaque émotion permet aux jeunes lecteurs et lectrices de s’interroger tout en douceur sur leurs propres sentiments, leurs sensations, leur connaissance et leur maîtrise d’eux-mêmes.

Des personnages réussis

Outre Léo, qui est gentil, doux et attachant sans être angélique – il a parfois bien du mal à se maîtriser –, cette histoire propose une belle galerie de personnages assez riche pour être entraînante sans être trop importante, au risque de perdre le lecteur ou la lectrice. La présence rassurante et bienveillante du père et de la mère de Léo est un réel atout, alors que les parents sont souvent mis de côté dans les récits jeunesse. Lilou, quant à elle, est une jeune fille courageuse et intelligente qui tient fermement tête aux voyous de l’école qui la harcèlent.

Léo, la belle et la bête explore donc également les jeux de pouvoir dans la cour d’école, la souffrance que les enfants peuvent s’infliger mutuellement, mais aussi le soutien qu’ils peuvent s’apporter. Un beau message de tolérance, d’humanité et d’acceptation dont l’essence se trouve dans le mantra de Léo: « Ma différence est ma force et non ma faiblesse. »

Le tout rendu encore plus excitant et dynamique grâce aux illustrations de Thierry Desailly qui accompagnent le récit et en traduisent toute la douceur et la modernité. Une belle histoire à découvrir, partager et sur laquelle réfléchir dès neuf ans – et bien au-delà !

Et pour les plus grandes et les plus grands qui aimeraient explorer le sujet des émotions plus en profondeur, je ne peux que conseiller l’ouvrage passionnant de Daniel Goleman, L’intelligence émotionnelle !

Ma note

4 sur 5 : à lire et à faire lire

L’atmosphère

L'atmosphère de Léo, la belle et les bêtes, Nanoux et Thierry Desailly

À propos

Autrice : Nanoux
Illustrateur : Thierry Desailly
Maison d’édition : Lire c’est partir
Date de publication : 2015
Pages : 96
ISBN : 978-2350243511

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s