Souvenirs goutte à goutte | Isao Takahata

Souvenirs goutte à goutte, Isao Takahata, Ghibli, 1991
Source : Sens Critique

Souvenirs goutte à goutte est un autre bijou venu tout droit des studios Ghibli, moins onirique que les films de Hayao Miyazaki (que j’ai vus jusqu’ici !) mais tout aussi poétique et tendre.

Une vague de souvenirs remonte à Taeko lorsqu’elle décide de passer quelques jours à la campagne, dont elle rêve depuis toute petite, afin d’y récolter du carthame dans la famille de son beau-frère. Ce sont plus précisément de nombreuses tranches de vie de 1966, son année de CM2, qui lui reviennent à l’esprit.

Alternant entre ces flashbacks d’enfance et le voyage ainsi que le séjour de Taeko à la campagne, Souvenirs goutte à goutte saisit à merveilles tous ces moments qui marquent un enfant et colorent sa vie d’adulte.

Petits malheurs et bribes de bonheur s’entremêlent dans ce film qui oscille entre les couleurs pastel des souvenirs et les dessins plus réalistes des scènes se déroulant dans les années 1980. Quelle que soit l’époque, tout se déroule en douceur, sans violence ni à-coups.

Les questionnements et les enjeux plus profonds du long-métrage se mettent en place sans que l’on y prête attention. Ce que deviennent les rêves d’enfance confrontés à la réalité, la qualité de vie à la campagne comparée au quotidien en ville, mais aussi la rudesse du travail rural, la collision entre envie de modernité et valeurs traditionnelles…

Ce film n’est toutefois jamais triste, mais plutôt empli d’une nostalgie joyeuse, apaisée, perçue à travers les yeux de Taeko qui se rend peu à peu compte qu’il lui faut comprendre qui elle était pour savoir où elle doit se rendre.

Chacun et chacune peut s’identifier à cette histoire bien qu’elle se déroule au Japon entre Tokyo et la région de Yamagata, ce film d’animation parvenant à toucher à l’universalité malgré une couleur locale bien marquée qui lui donne tout son charme.

Un petit nuage d’animation disponible sur Netflix à consommer sans modération pour réchauffer son âme !

À propos du film

Réalisateur : Isao Takahata
Voix françaises : Ludivine Deworst, Pierre Le Bec, Matilda Acquisto, Célia Torrens, etc.
Durée : 1h58
Pays : Japon
Date de sortie : 20 juillet 1991

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s