Le Goût des merveilles | Éric Besnard

Le Goût des merveilles, Éric Besnard, Allociné, 2015
Source : Allociné

Un soir, Louise, une arboricultrice qui a bien du mal à joindre les deux bouts, renverse un jeune homme en rentrant chez elle. Pierre s’avère être une personne singulière : les cinq sens en éveil, il manipule les chiffres comme personne, ne comprend pas le second degré et n’hésite pas à exprimer son avis en toute transparence.

Cela n’empêchera pas Louise de s’attacher à cet homme tantôt émouvant, tantôt maladroit, tantôt envahissant, mais toujours touchant. Son intelligence et sa gentillesse pourraient bien changer la vie de Louise et ses deux enfants qui, depuis la mort de leur époux et père, tentent de maintenir leur exploitation à bout de bras.

Tout comme Pierre, nous sommes appelés à mettre tous nos sens en éveil dans cette comédie romantique aux couleurs vibrantes, aux sons décuplés, aux paysages et aux scènes d’intérieur si bien filmés que l’on sentirait presque l’odeur de la lavande et le souffle du vent sur notre peau.

Le Goût des merveilles est un film tout en douceur qui se fraye un chemin droit vers le cœur de quiconque est prêt à se laisser embarquer. Et comment ne pas l’être avec une actrice aussi talentueuse que Virginie Efira, qui incarne Louise tout en simplicité et en justesse, sans fioritures ni exagérations ?

Benjamin Lavernhe est lui aussi très convaincant même s’il a interprété Pierre selon les représentations les plus classiques que l’on se fait de l’autisme, dont les manifestations sont en réalité bien plus diverses. À ce sujet, je vous invite à lire l’article de Hugo Horiot, « Le Goût des merveilles : Un film au goût amer. L’autisme en France n’est pas une comédie », qui aborde les limites de ce long-métrage et permet de le remettre dans son contexte.

Les personnages secondaires sont eux aussi interprétés avec justesse, qu’il s’agisse du jeude Laurent Bateau et d’Hervé Pierre ou des jeunes comédiens Lucie Fagedet et Léo Lorléac’h. Tous rayonnent et font preuve d’authenticité dans ce petit bijou de simplicité.

Un magnifique film à regarder lorsque l’on a besoin d’un peu de beauté dans notre vie – tout en gardant une distance critique quant aux représentations de l’autisme qui y sont faites.

À propos du film

Réalisateur : Éric Besnard
Acteurs et actrices : Virginie Efira, Benjamin Lavernhe, Lucie Fagedet, Laurent Bateau, Hervé Pierre, Léo Lorléac’h, etc.
Durée : 1h37
Pays : France
Date de sortie : 16 décembre 2015

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s