Berlin 2.0 | Mathilde Ramadier et Alberto Madrigal

Berlin 2.0, Alberto Madrigal et Mathilde Ramadier, Futuropolis, 2016
Source : Futuropolis

Berlin 2.0 est une critique douce-amère de Berlin au début des années 2010, LA ville où être jeune, innovant, entreprenant, fêtard, différent, artiste… L’un des maires de Berlin, Klaus Wowereit, avait décrit la capitale comme « pauvre mais sexy », une expression qui semble parfaitement définir l’expérience de l’autrice Mathilde Ramadier.

À travers le personnage de Margot et les dessins d’Alberto Madrigal, elle narre le grand départ d’une étudiante pour Berlin, ses belles découvertes mais aussi sa désillusion face à un système… « pauvre mais sexy ». Mathilde Ramadier a d’ailleurs été interviewée par Deutsche Welle dans une vidéo très intéressante pour en savoir plus sur l’univers des start-up berlinoises.

Cette bande dessinée retrace très bien le quotidien d’une jeune femme à la recherche d’un boulot, mais qui n’est pas prête à tout accepter pour autant. Les traits doux et expressifs du dessinateur ajoutent au réalisme de l’histoire qui, sans romanesque ni tapage, fait passer son message et nous incite à nous interroger sur nos priorités. Avoir accès à une culture riche et variée ? Faire la fête ? Être bien payé ? Avoir une protection sociale confortable ? Faut-il choisir ?

Cet ouvrage me semble particulièrement intéressant pour les jeunes diplômés ou étudiants qui aimeraient découvrir la capitale allemande. Sans la dénigrer, cette BD met le doigt sur ses failles et permet de commencer à se préparer pour le grand saut. Bien que l’expérience de Mathilde Ramadier remonte déjà à quelques années, il me semble que son récit reste d’actualité et représente bien la précarité qui menace les jeunes, notamment dans le domaine créatif. De plus, l’histoire est accompagnée d’une double-page finale sur Berlin qui permet de remettre la BD dans son contexte.

Berlin 2.0 prend son temps, alors que je craignais une BD un peu « cliché » sur un Berlin dévergondé où tout va (trop) vite. Au contraire, le récit ne se concentre que sur les moments clés de la vie de Margot, et sur ceux, a priori insignifiants, qui en disent long sur la vie d’expatrié, la découverte d’une autre culture et d’un nouveau pays – même si l’on partage une frontière commune avec celui-ci.

Ma note

À lire et à faire lire

Informations sur le livre

Maison d’édition : Futuropolis
Date de publication : Février 2016
Pages : 96
ISBN : 978-2754811460

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s