L’Iliade | Homère

Homère, L'Iliade, Le livre de poche, 1972
Source : Le Livre de Poche

J’ai plongé dans l’Iliade pleine d’idées préconçues. Sachant qu’Homère aurait composé ses poèmes au VIIIe siècle avant J.-C., je craignais de lire un récit inaccessible et poussiéreux. Rassurez-vous, il n’en est rien !

L’histoire est connue : Pâris, prince de Troie et fils de Priam, a enlevé Hélène, épouse du roi de Sparte Ménélas. Furieux, celui-ci et son frère Agamemnôn décident d’assaillir la ville de Troie pour se venger et récupérer l’épouse disparue. Nous retrouvons les héros de l’épopée dix ans plus tard, les Achéens, alliés de Ménélas venus de toute la Grèce, tentent toujours de faire tomber la ville, sans succès… Un succès de plus en plus compromis, le meilleur guerrier grec, Achille, ayant décidé de se retirer des combats suite à un désaccord avec Agamemnôn.

Nul besoin de chercher le cheval de Troie : il n’y est pas, pas plus que le talon d’Achille. L’Iliade se compose essentiellement de scènes de combats qui sont loin d’être ennuyeuses, notamment grâce à la magnifique traduction de Leconte de Lisle qui rend ces poèmes si doux aux oreilles qu’il semble indispensable de lire l’épopée à voix haute.

Ne maîtrisant pas le grec ancien, je serais bien en peine de vous dire si cette traduction est fidèle, mais mon édition de l’Iliade indiquait en notes de bas de page les passages qui auraient été légèrement modifiés par le traducteur. Des indications qui sont à mon sens indispensables pour saisir toute la complexité de ce texte antique !

J’ai été surprise par la force des sentiments qui nous assaillent encore au XXIe siècle à la lecture de ce texte. On se surprend à détester Pâris pour son entêtement, un enfant capricieux, gâté et irréfléchi. On tremble face aux décisions des dieux de l’Olympe même si l’on connaît déjà l’issue du combat. On souffre avec les personnages qui perdent un être cher ou ne rentreront jamais chez eux.

Ce texte est la preuve que l’homme ne change jamais vraiment, que les mêmes passions habitent nos contemporains et ceux d’Homère. Que la guerre rafle des personnes qui n’ont initialement rien à voir avec le combat mené. Comme le dit Achille à Agamemnôn :

« Je ne suis point venu pour ma propre cause […]. Mais nous t’avons suivi pour te plaire, impudent ! »

— Homère, l’Iliade, chant I

L’Iliade ne porte pas seulement sur les valeurs chères aux guerriers d’alors (l’honneur, la bravoure, la loyauté, etc.). C’est aussi un texte sur la soif de vengeance, le deuil, le destin et la fatalité.

Certains personnages, comme Hector, sont emplis de courage tandis que d’autres préfèrent fuir face au danger. Le lecteur s’interroge. Qu’aurais-je fait ? Aurais-je, comme Achille, quitté le champ de bataille si un affront m’avait été fait ? Achille est-il simplement un garçon capricieux ou a-t-il raison de ne pas se laisser écraser par Agamemnôn ?

Voici quelques-unes des interrogations qui jaillissent dans notre esprit à la lecture de ces chants antiques. Je conseillerais vivement de choisir une édition commentée avec des clés de lecture pour bien comprendre l’œuvre et en saisir les subtilités – bien qu’une étude approfondie soit évidemment nécessaire pour en tirer le maximum.

L’index des noms dans mon édition Pocket m’a notamment beaucoup aidée à comprendre qui étaient les différents personnages et quels étaient leurs liens de parenté. Si vous ne pouvez pas vous procurer de livre, pas de panique : le texte est disponible gratuitement sur Internet !

Cette plongée dans la mythologie grecque, la découverte de cette histoire fascinante qui a traversé les siècles m’a captivée, et je conseillerais à tous de découvrir ce classique qui mêle combats et sentiments, larmes et sang, amour et haine.

Il y aurait tant à dire sur cette épopée toujours aussi vivante… L’avez-vous lue ? Qu’en avez-vous pensé ?

Pour ma part, j’ai hâte de me plonger dans l’Odyssée et dois avouer que ce livre m’a terriblement donné envie de revoir le film Troie (qui n’est, il me semble, pas si fidèle au livre…)

Ma note

À lire et à faire lire

Informations sur le livre

Maison d’édition: Pocket
Date de publication: 2006
Pages: 576
ISBN: 978-2266053563

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s