Les Lettres volées | Silène Edgar

Les Lettres volées, Silène Edgar, Castelmore, 2016
Source : Castelmore

J’ai été ravie de découvrir la plume de Silène Edgar, à la fois légère et travaillée, insouciante aux accents de gravité.

Les Lettres volées a pour héroïne Françoise, la fille de Mme de Sévigné, qui s’apprête à faire son entrée dans le monde de la noblesse à l’occasion de ses quatorze ans. Chaque événement auquel elle est conviée devient alors un champ de mines, chaque faux pas risquant de faire perdre la face à sa mère malgré l’éducation qu’elle s’est efforcée de lui inculquer. Tout devient d’autant plus compliqué lorsque Françoise se met en tête de découvrir le secret que sa mère semble cacher, et que sa correspondance pourrait bien lui dévoiler…

Un roman parfait pour les amateurs de fiction historique, à condition de garder en tête qu’il s’agit bien de fiction ! Plusieurs lecteurs ont relevé quelques anachronismes et incohérences dans Les Lettres volées… Certes, le récit n’est pas parfait. Mais, comme le dit l’autrice : « […] peut-être que rien n’est vrai… Si vous prenez goût à l’histoire, alors vous pourrez vérifier ! »

Le personnage de Françoise vous en fera voir de toutes les couleurs ! Malgré son insouciance qui m’a parfois donné envie de la remettre dans le droit chemin, difficile de ne pas faire preuve d’empathie et de compréhension au vu des changements qu’elle traverse. Alors que son corps évolue, tout comme ses centres d’intérêt, Françoise est doublement confrontée au passage de l’enfance à l’âge adulte : de par son nouveau corps de femme, et de par sa condition qui lui impose de briller en société.

L’écart entre les classes les plus élevées et les plus humbles est béant, le roman amorçant toute une réflexion sur l’amitié au-delà des clivages sociaux. Comment articuler son statut et ses affinités ? Comment ne pas se laisser influencer par les attitudes hautaines des gens de la cour envers leurs employés ?

En outre, la nouvelle féminité de Françoise lui ouvre les yeux sur une autre barrière difficilement franchissable dans la France du XVIIe siècle : celle du sexe.

« Elle qui ne cherchait que la liberté s’aperçoit qu’elle ne l’aura jamais, car elle est une femme ! »

Même si je ne décrirais pas Les Lettres volées comme un ouvrage militant, il a sans aucun doute le mérite de mettre en avant plusieurs notions de féminisme qu’il est, selon moi, important de soumettre aux jeunes lecteurs.

Vous vous en doutez, Françoise n’est pas la fille de Mme de Sévigné pour rien, et l’écriture tient une place relativement importante dans ce livre. Silène Edgar s’est approprié plusieurs lettres entre Mme de Sévigné (la vraie !) et sa fille pour enrichir son récit. Quel bonheur de (re)découvrir la plume de cette femme de lettres ! De quoi vous faire courir à la bibliothèque pour emprunter la correspondance entre les deux femmes.

Le roman est constitué d’une galerie d’autres personnages emblématiques, de Corneille à La Fontaine en passant par Fouquet et Le Nôtre. Néanmoins, les protagonistes restent des personnages fictifs qui m’ont parfois agacée par leur manque de nuances.

Ce roman aurait pu aller plus loin, l’autrice aurait pu nous proposer une enquête plus trépidante avec des personnages plus fouillés… Mais j’en retiens surtout l’atmosphère, une délicieuse ambiance de cour sur fond de faux-semblants et de manigance. Un délice pour ceux qui sont toujours à la recherche de lectures se déroulant à l’époque du Roi Soleil.

Ma note

♥ ♥ ♥ ♡ ♡

Pour aller plus loin

Informations sur le livre

Maison d’édition : Castelmore
Date de publication : 2016
Pages : 320
ISBN : 978-2811219826

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s