L’École des femmes — Molière

Résumé

« Arnolphe prétend qu’une femme ne peut être sage et vertueuse qu’autant qu’elle est ignorante et niaise. Aussi, pour avoir une épouse à sa guise, il fait élever sa jeune pupille, Agnès, au fond de sa maison, sous la garde d’un valet et d’une servante aussi niais qu’elle.
La jeune Agnès, qui a été élevée dans la plus grossière ignorance, se fatigue bientôt de l’isolement où on la retient. S’étant mise un jour à la fenêtre, elle aperçoit un beau jeune homme qui la salue ; elle, qui ignore jusqu’aux plus simples convenances, rend le salut qu’on lui fait et se laisse bientôt prendre au bel air et aux belles paroles du jeune Horace. On rit du supplice où les confidences d’Horace mettent le pauvre Arnolphe qui finit par faire pitié, tant il est puni de son système d’éducation. »
(Source: Babelio)

L'école des femmes

Mon avis

Comme toujours, Molière m’a offert un excellent moment de lecture. Ce que je préfère dans ses ouvrages est sa plume, poétique et juste. En effet, l’auteur rédige ses pièces de théâtre en alexandrins avec des rimes suivies, ce qui confère à ses textes une beauté toute particulière. En tant que pièce de théâtre, L’École des femmes est aussi agréable à lire qu’à entendre et je vous conseillerais de lire le texte à haute voix pour en entendre la mélodie.

Le deuxième point fort de ce livre est son thème, engagé et malheureusement toujours actuel malgré les siècles qui nous séparent de son auteur. Dans cette pièce, Molière dénonce l’abus de pouvoir dont les hommes se rendaient coupable à cette époque, cherchant à abêtir les femmes pour asseoir leur domination. Molière fait donc réfléchir sur la place des femmes dans la société et Agnès devient, de jeune fille naïve, une jeune femme maligne et déterminée. Ce sujet, qui se mêle à une critique sociale, est donc toujours aussi important dans notre monde contemporain et il est toujours bon de découvrir un texte où il est abordé de manière comique.

Enfin, je me dois de souligner l’intérêt de la collection Bibliolycée qui propose, en plus de la pièce, deux petits dossiers avant et après le texte qui permettent de replacer l’œuvre dans son contexte et de l’analyser. Des illustrations viennent également compléter le tout et permettent donc une expérience plus immersive. Même si le dossier spécial Bac n’intéressera pas tout le monde, le reste des documents est très riche en informations passionnantes.

Ma note

♥♥♥♥♥

Un magnifique texte à lire et à relire !

Mes recommandations

Pour tous ceux qui aiment la langue française et/ou le théâtre !

Pour aller plus loin

  • L’École des femmes, mise en scène de Christian Schiaretti au Théâtre de L’Épée de Bois.
  • Le site toutmoliere.net regorge d’informations sur l’auteur et ses œuvres.
  • Un intéressant compte rendu de l’exposition « Être femme sous Louis XIV » sur exponaute.com.

Informations sur le livre

Maison d’édition: Hachette
Date de publication: 2015 (paru pour la première fois en 1663)
Pages: 192
ISBN: 978-2012710610

Source de l’image: Biblio Hachette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s