The Girl on the Train – La Fille du train – Paula Hawkins

Résumé

« Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.

Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu… » (Source: Babelio)

The girl on the train

Mon avis

Ce livre est, selon moi et bien que je ne sois absolument pas une experte en la matière, un bon thriller. En effet, ce livre m’a donné les sensations que j’attendais : il contient du suspense, l’intrigue est dense et nous incite à analyser chaque petit détail afin d’essayer d’éclaircir le mystère. J’ai particulièrement aimé la première moitié du livre dans laquelle mon esprit était complètement embrumé, imaginant mille solutions possibles et suspectant chaque personnage. Puis j’ai trouvé que l’intrigue s’essoufflait. Bien que le rythme narratif reste captivant, rendant cela difficile de lâcher le livre, l’auteure nous amène petit à petit sur le chemin de la vérité d’une façon un peut trop prévisible. Je pense néanmoins que j’attendais beaucoup de ce livre qui m’avait été plus que chaudement recommandé, ce qui doit influencer mon jugement ! Même si j’ai été un peu déçue de la fin de l’intrigue, j’ai beaucoup apprécié la fin du livre en elle-même, que j’ai trouvée réaliste, clôturant bien ces quelques 400 pages passées avec les personnages.

Ces derniers sont d’ailleurs l’un des points forts du livre, qui se concentre sur trois personnages féminins qui se partagent la narration, le personnage principal étant Rachel. C’est une jeune femme très attachante, courageuse et plutôt honnête avec elle-même en dépit des ses problèmes qui l’entraînent dans une spirale dont il est dur de s’extirper. J’ai également apprécié la lucidité des trois jeunes femmes qui sont loin du cliché de la demoiselle en détresse : elles ont leurs faiblesses (bien sûr !), mais prennent leur vie en main avec plus ou moins de difficulté et de réussite (ce qui ajoute à l’authenticité du récit et nous permet de nous retrouver un peu en elles).

L’histoire en elle-même pousse à la réflexion, même si elle ne délivre pas vraiment d’éléments de réponse (ce qui n’est de toute façon pas ce que j’attends d’un thriller). Cette lecture m’a poussée à réfléchir sur les apparences, le couple et la légitimité que l’on a à entrer dans la vie d’autrui, pour quelque raison que ce soit. Autour de ces trois thèmes qui sont ceux qui m’ont le plus marquée gravitent des invitations à se pencher davantage sur les rencontres, la maternité, les addictions et les choix de vie en général.

J’aurais cependant aimé que l’autrice se penche davantage sur d’autres personnages en proposant quelques chapitres du point de vue de l’un des hommes de l’histoire par exemple, bien que cela soit probablement un parti pris de Paula Hawkins. Outre deux personnages masculins dont j’aurais aimé mieux comprendre la façon de penser, il aurait également été intéressant de suivre deux d’entre eux un peu plus longtemps : j’ai eu l’impression que certains personnages étaient insérés dans le récit car ils étaient nécessaires pour faire avancer l’histoire, mais passaient en quelque sorte à la trappe dès qu’ils ne servaient plus directement l’intrigue. Bien que je comprenne cette décision de l’auteure, cela a légèrement gâché ma lecture… Qui était tout de même très plaisante car j’ai eu, il faut l’avouer, du mal à lâcher ce livre !

Mes recommandations

La Fille du train a été mon premier thriller, je ne saurais donc dire s’il serait bon de le recommander à des fans du genre, bien que le livre semble avoir fait sensation en librairie ! Néanmoins, je recommanderais tout à fait cette lecture à des novices du genre… J’ai hésité à commencer ce livre, la peur d’avoir peur, car j’étais remplie de clichés sur les thrillers qui me semblaient tous être des récits glaçants et malsains. Ce livre m’a fait frissonner, j’ai voulu poursuivre l’enquête avec les personnages, mais à aucun moment je n’ai vraiment eu peur, ce qui fait, à mon avis, la force de ce roman… Peut-être une bonne façon de s’initier au genre ?

Du côté linguistique, ayant lu ce livre en anglais, j’aimerais recommander une lecture en V.O. à tous ceux qui hésiteraient à se lancer : le vocabulaire utilisé est plutôt simple, moderne et les phrases relativement courtes… N’hésitez plus!

Ma note

♥ ♥ ♥ 1/2 ♡ ♡

Un roman haletant et des personnages attachants malgré une intrigue en deux parties légèrement décevante.

Pour aller plus loin

Ce livre étant un thriller se concentrant uniquement sur l’intrigue, il n’y a à mon sens pas énormément de recherches à faire en parallèle… Néanmoins, l’alcoolisme de l’héroïne m’a fait me poser des questions sur son addiction, vous trouverez donc là-dessous quelques bribes d’informations à ce sujet…

  • Alcool et Hypnose ? Que préconise Alcool Info Service quant à l’hypnose et son rôle dans la réduction de la consommation d’alcool. Et ici ce qu’en pense l’Association Française pour l’étude de l’hypnose médicale.
  • Vous trouverez ici un article de Slate intitulé Alcool : peut-on vraiment tout oublier d’une soirée ? sur les blackouts, en relation avec la drogue (Ghb) et le film Very Bad Trip.
  • Science et Avenir relate la conclusion d’une « étude publiée dans la revue The American Journal of Geriatric Psychiatry » : la consommation excessive d’alcool a en effet des effets sur la mémoire des adules.
  • Un article un peu plus long du magazine anglophone (et anglais !) The Guardian, récit d’une femme sujette aux blackouts suite à sa consommation excessive d’alcool.
  • Pour découvrir le blackout du côté de la comédie, le film le plus célèbre est sans doute Very Bad Trip (The Hangover en anglais) du réalisateur Todd Philipps sorti en 2009 ainsi que ses suites, Veryy Bad Trip 2 et 3.
  • Et évidemment le film The girl on the train de Tate Taylor.

Informations sur le livre

Maison d’édition: Black Swan
Date de publication: 2016
Pages: 410
ISBN: 978-0552779777

Source de l’image: The Independent

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s