The Invention of Hugo Cabret – L’Invention de Hugo Cabret – Brian Selznick

Résumé

J’ai décidé de partager avec vous le résumé en anglais, car je trouve que le résumé français est beaucoup trop dense et donne trop d’informations sur l’histoire (si vous voulez quand même le lire, c’est par là, sur Babelio.com).

« Orphan, clock keeper, and thief, Hugo lives in the walls of a busy Paris train station, where his survival depends on secrets and anonymity. But when his world suddenly interlocks with an eccentric, bookish girl and a bitter old man who runs a toy booth in the station, Hugo’s undercover life, and his most precious secret, are put in jeopardy. A cryptic drawing, a treasured notebook, a stolen key, a mechanical man, and a hidden message from Hugo’s dead father form the backbone of this intricate, tender, and spellbinding mystery.”
(Source: Golden Hare Books)

hugo cabret cover

Mon avis

The Invention of Hugo Cabret a été une expérience de lecture hors norme. En effet, ce livre est richement illustré par les dessins de l’auteur qui remplacent par moments la narration classique et qui, à d’autres moments, la complètent. Ces illustrations magnifiques nous permettent de nous plonger totalement dans cet univers enchanteur aux accents oniriques qui tient en haleine. Ci-dessous, quelques exemples de dessins que vous pourrez trouver dans le livre :

hugo cabret (Source: heeza.fr)

Mais l’histoire n’est pas un simple prétexte pour publier les dessins (ou l’inverse, car les deux se complètent parfaitement). L’intrigue en elle-même est mystérieuse et bien menée : il faut attendre la fin du roman pour remettre en place toutes les pièces du puzzle. De plus, cette histoire est à la fois improbable et terriblement réaliste. Le décor, les personnages sont tout à fait crédibles et pourtant les histoires qu’ils vivent semblent invraisemblables. C’est d’ailleurs la force de Brian Selznick : transposer un petit « écosystème » merveilleux dans notre quotidien terre à terre.

Le récit reste néanmoins assez court et ne m’a pas laissé le temps de m’attacher aux personnages ou d’apprendre à mieux les connaître : les deux petits protagonistes m’ont laissée plutôt indifférente ; le vieil homme du magasin de jouets m’a cependant touchée car je lui ai trouvé davantage de profondeur qu’aux jeunes héros.

En définitive, lire ce livre m’a donné l’impression de rêver éveillée (expression qui est d’ailleurs évoquée dans le roman) et m’a permis de redécouvrir le dessin et le cinéma sous un nouveau jour, sous un aspect beaucoup frais, novateur voir même libérateur.

Recommandations

Je recommanderais ce livre à tous sans exceptions : petits et grands enfants. Car face à ce roman, nous sommes tous des enfants.

Ma note

♥ ♥ ♥ ♥ ♡

J’ai adoré ce livre mais n’y ai pas trouvé l’élément déclencheur que me ferait lui donner cinq étoiles, sans doute mon manque d’attachement aux héros.

Pour aller plus loin

Informations sur le livre

Maison d’édition: Scholastic Press
Date de publication: 2007
Pages: 533
ISBN: 978-0439813785

Source de l’image: Overdrive.com

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s