At Swim, Two Boys | Jamie O’Neill

Résumé

« Dublin, 1915. En des temps troublés par les échos de la Grande Guerre, et à la veille de la sanglante insurrection contre les Britanniques, une histoire d’amour tendre et tragique va naître au fil des jours entre deux jeunes garçons. Jim, plutôt réservé, qui semble destiné à la prêtrise, et Doyler, rebelle des bas quartiers, se retrouvent tous les matins sur les rochers du Forty Foot pour se baigner. Ils font le serment de traverser à la nage la baie de Dublin un an plus tard, le jour de Pâques 1916, pour aller planter un drapeau irlandais sur un îlot battu par les flots. Ce roman ambitieux dresse le portrait d’individus emportés par le vent de l’Histoire, en quête d’une libération politique, émotionnelle et religieuse. Ce tour de force littéraire, d’un lyrisme épique, est considéré par la critique unanime parmi les chefs-d’œuvre de la littérature contemporaine irlandaise. » (Source: Babelio)

at-swim-two-boys-jamie-oneill-paperback.jpg

Mon avis

Ce livre fut un pur plaisir de lecture. Le style de l’auteur tout d’abord (j’ai lu le livre en anglais) est assez difficile à lire au cours des premières pages car il utilise beaucoup de références historiques et de mots rarement employés dans la langue courante. J’ai tout de même pu entrer dans l’histoire grâce à ce site internet, qui contient un petit glossaire des mots difficiles. Il ne couvre que les premiers chapitres, ce qui m’a néanmoins suffit à m’habituer à la plume de Jamie O’Neill. C’est d’ailleurs cette dernière que j’ai particulièrement appréciée lors de ma lecture : plus qu’un roman, ce livre a des tonalités mélodieuses et poétiques qui m’ont menée à lire certains passages à voix haute, pour le simple plaisir d’entendre les mots résonner.

L’histoire en elle-même est passionnante, plusieurs petites intrigues entremêlées se mettent doucement en place au fil des pages, le roman se concentrant  tout de même sur trois personnages principaux. Ce nombre réduit de protagonistes permet au lecteur de les découvrir profondément, d’apprendre à les connaître et de ne pas se perdre dans une multitude de personnages dont on ne connaîtrait que des fragments de vie. Le récit se focalise au début sur Jim qui, comme l’explique le résumé, est plutôt réservé, innocent et parfois même naïf. Cette situation initiale permet à l’auteur de faire grandir son personnage tout au long du livre, qui traite ainsi avec justesse de l’adolescence et du passage vers l’âge adulte à travers l’expérience de Jim qui devient un homme au cours du récit.

Les thématiques abordées dans l’œuvre ne se limitent pas pour autant au passage de Jim dans le monde des adultes et à une romance naissante, qui est d’ailleurs traitée avec beaucoup de tendresse. La relation entre pères et fils et la conséquence du passé des premiers sur ces derniers constituent aussi un fil rouge tout au long du roman, qui traite également des relations familiales en temps de guerre. A cela s’ajoute évidemment le sujet de l’homosexualité et des sentiments, qui sont justement nuancés dans cette histoire aux personnages attachants, parfois dérangeants, mais qui montrent toute la palette d’émotions qui existe:  Jamie O’Neill va au-delà du traitement superficiel qui en est fait dans certains livres. Le deuil ainsi que l’acceptation de soi et de la place que nous a assignée la société sont les deux autres thèmes qui m’ont principalement marquée dans ce récit ; mais je pense qu’il est nécessaire de le relire pour en apprécier toutes la richesse, et chaque lecteur y trouvera sans aucun doute des aspects différents qui le toucheront profondément.

La cadre historique enrichit d’autant plus l’histoire de Deux garçons, la mer, qui est déjà un récit très intelligent et complexe qui pousse à la réflexion. Situé à Dublin avant et pendant l’Insurrection irlandaise de 1916, ce livre m’a permis de me pencher davantage sur le sujet que je ne connaissais que de façon superficielle grâce à mes visites dans la capitale de la République d’Irlande. Je pense qu’il intéressera tout aussi bien des personnes maîtrisant un peu plus le sujet, l’auteur glissant dans son texte de nombreuses références historiques nécessitant quelques recherches pour qui ne connaît pas cette période de l’histoire.

Le seul petit point négatif à ma lecture a été la narration à deux vitesses, les passages suivant MrMack étant à mon goût parfois un peu trop longs… Mais qui, d’un autre côté, ajoutent à l’envie de tourner les pages pour découvrir la suite du récit ; une sorte de pause pour reprendre son souffle entre deux passages de lecture intenses et passionnants. Au-delà de ce petit bémol, le temps de ce récit est bien géré et les ellipses fonctionnent à merveille sans entraver la compréhension de l’histoire. La meilleure façon que j’ai trouvée pour décrire cette lecture sont les mots tirés de la critique de l’“Independent on Sunday” que l’on peut découvrir sur la quatrième de couverture du livre:

Heartachingly beautiful

Mes recommandations

Selon moi, tout adulte devrait lire ce livre qui entraîne le lecteur dans un labyrinthe d’émotions intenses et qui le fait réfléchir à de nombreuses thématiques qui concernent chacun. Certains passages explicites pourront néanmoins déplaire aux personnes qui ne se sentent pas à l’aise avec la lecture de scènes au contenu sexuel, auquel cas je déconseillerais la lecture de Deux garçons, la mer. Pour la même raison, je ne conseillerais pas ce livre aux enfants mais il est selon moi accessible aux adolescents (aux parents d’en juger au préalable s’ils le désirent).

Enfin, je recommanderais la lecture de ce récit en anglais aux personnes ayant déjà un niveau d’anglais au moins intermédiaire (intermédiaire plus), beaucoup de mots employés et de tournures de phrases étant assez compliquées.

Ma note

♥ ♥ ♥ ♥ ♥
… Encore une fois : “Heartachingly beautiful. Un roman magnifique.

Informations sur le livre

Maison d’édition: Scribner
Date de publication: 2001
Pages: 643
ISBN: 0-7432-0713-0

Source de l’image: Queer Book & Movie Club

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s